Lecture et cerveau

Un petit jeu du cerveau, lisez le texte suivant d’une traite, vous pourriez être surpris :

Sleon une édtue de L’uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dnas un mto n’a pas d’ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soeint à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlbème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe,mias le mot cmome un tuot

Publicités

Publié le 6 janvier 2013, dans Science, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Hé hé hé… trop facile!

  2. Bonjour Nicolas !
    Hihi, ce texte est rigolo et effectivement, on comprend tout à condition de lire rapidement !
    Jérémie

    • Bonsoir Jérémie, j’avais déjà fait ce type d’expérience tout en anglais (en étant loin d’être bilingue) dans un exemple présent dans le livre « Pragmatic Thinking and Learning: Refactor Your « Wetware » « , un excellent livre sur les capacités non linéaires du cerveau dans le cadre de l’expertise informatique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :