Plus près de toi

Greg Egan est un des auteurs majeurs de la Science-Fiction moderne. Il écrit depuis 1983 principalement de la Hard Science-fiction (hard sf), vous me direz, normal pour un mathématicien australien. Mais au delà du support scientifique de ses textes, c’est une intention philosophique qui en émane. La nouvelle « Plus près de toi » n’échappe pas à la rêgle ainsi que le recueil « Axiomatique » dans lequel vous pourrez la trouver.

axiomatique
Néanmoins pour faire ce petit retour je me suis basé sur une version antérieure de la même nouvelle et disponible en français sur le site de quarante-deux : http://www.quarante-deux.org/recits/egan/nouvelles/pres.html (Et voilà ce que l’on gagne à me lire ici: de la bonne lecture à moindre frais 😉 ). La nouvelle est parue en 1992, le recueil Axiomatique en 2006.

Le récit de cette nouvelle débute par un rapide rappel du solipsisme; souvenez-vous, cette idée que l’ensemble du monde perçu étant subjectif (car c’est une expérience par l’intermédiaire de nos sens et interprétée par le cerveau), il pourrait n’y avoir d’autres réalités que soi-même (sorte de « je pense donc les autres en sont l’émanation »). Cette base posée, le narrateur nous relate sa quête de la compréhension de l’autre dans le cadre d’un couple. Comment le comprendre pleinement ? Le personnage testera alors tous les moyens mis à sa dispositions : changements de sexe, utilisation de clones, échange de corps… Des possibilités permises par une technologie employée dans plusieurs nouvelles par l’auteur : Le cristal. Un outil qui enregistre numériquement la conscience/âme avant de remplacer complètement le cerveau humain. Muni de ce dispositif toutes les techniques du numérique sont alors possibles : stockage, copie, fusion… Au fil de son exploration le personnage s’approchera toujours un peu plus près de sa quête du dépassement de la barrière des sens jusqu’à une fin passionnante.

Peu de surprise à ce que ce texte me plaise, ce sont des sujets : la réalité, les sens, qui questionnent directement sur ce que l’on est et ce que l’on perçoit, des thématiques qui m’ont toujours été chères.

Je vous conseillerais de lire le recueil « Axiomatique » pour retrouver une autre nouvelle, « En apprenant à être moi », qui traite du Cristal et du « basculement » du cerveau humain au cristal, un texte prenant et une vraie réussite. Un recueil tout en questionnement, une SF intelligente comme je les aime… Où la technologie est un support pour permettre la mise en situation et la réflexion.

Publicités

Publié le 21 janvier 2013, dans Chronique, SF, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Bonsoir Nicolas,
    Il a l’air très sympa ce recueil de Greg Egan (je n’ai encore rien lu de lui), avec des thèmes qui me parlent bien aussi, la conscience, ce qu’on est (je ne connaissais pas le mot solipsisme mais je comprends très bien ses implications qui peuvent parfois amener à un sentiment de fort égocentrisme et de nihilisme).
    Merci pour le lien du site quarante-deux, je vais commencer par lire cette nouvelle.
    Jérémie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :