Archives de Catégorie: La vie de château

jusqu’au bout de la nuit…

 

pen

Comme prévu, la nuit dernière je me suis fait un petit défi d’écriture non stop pour mon projet « La vie de château ». Le défi était d’écrire 10.000 mots de 21h30 à 4h en se basant sur les nuits de l’écriture.

Le bilan de cette longue nuit c’est que j’ai couché un peu plus de 5.000 mots et me suis arrêté vers 3h. J’en tire deux enseignements. Premièrement, il me sera pour l’instant plus rentable d’écrire 1.000 mots par jour ou tous les deux jours que de faire de grosses séances où la qualité n’est pas forcément au rendez-vous, mais cela oblige vraiment à s’y plonger sur une durée continue et on n’est pas dérangé en pleine nuit :-). Mon deuxième constat c’est que je vieillis; aussi il devient plus dur de gérer de telles nuits (sans compter le rituel, un peu de musique, une petite boisson); le même temps consacré à l’écriture en journée me conviendra mieux… A condition de repousser tous les dérangements possibles en journée (famille, enfant, téléphone, etc…).

Est-ce que je recommencerais de 21h30 à 4h avec un objectif virtuel de 10.000 mots ? Possible, lorsque j’aurais besoin de me mettre un petit coup de pied au postérieur.

Au final, me voilà avec quatre scènes écrites, pour un total de 6.000+ mots. Mon synopsis prévoit vingt scènes dont deux ou trois sont encore à redécouper et à détailler. Un bon début qu’il faut poursuivre…

J’avoue, ce vendredi ce fut récupération de la nuit… Pas grand chose en écriture, mais mon espace bibliothèque refait (3 nouvelles bibliothèques) et tous mes livres de SF déplacés dans ce nouvel espace… Ouf moins de piles qui trainent partout ;-).

La vie de château

castle

 

Et voilà j’ai craqué. Pour la mise en route de mon projet (rappel: un roman), j’ai décidé de me lancer dans le Challenge 1er jet de Cocyclics. Je commence très tard le challenge puisqu’on est déjà en avril, sans parler de mon projet qui, s’il possède un synopsys, n’a à l’heure actuelle qu’une petite scène écrite. Une et demie en fait.

Alors pour bien débuter ce challenge – réaliser un premier jet complet en moins d’un an – j’ai déjà offert un titre à ce futur roman : la vie de château. Un titre qui rappelle pour ceux qui les auront lues, trois nouvelles cyberpunk donnant naissance à ce projet.

Objectif donc de cette année : environ 350 000 / 400 000 signes pour un roman de SF plutôt noir qui mêlera IA, cyberspace, génétique et polar.

Prochaine étape : cette fin de semaine où je me lance dans une nuit blanche d’écriture (à l’image de : Les nuits de l’écriture), 10.000 mots en 6 heures et demies. Les mots n’ont plus qu’à bien se tenir !

Enfin vous remarquerez que j’ai créé une catégorie pour regrouper tous les billets de ce projet : La vie de château.

A bientôt !

Première scène

ID-10067404

Voilà, aujourd’hui petite journée pour l’écriture où les mots n’étaient pas forcément présents mais comme dit/lu en tant d’endroits : inspiration ou pas, il faut se mettre face à la feuille (ou l’écran) et écrire. Peut-être qu’à la fin tout sera à jeter, ou à reprendre (soyons optimiste) mais il faut acquérir des habitudes d’écriture et écrire régulièrement. Je ne sais plus quel auteur disait qu’il est intéressant de constater six mois après que l’on ne sait plus distinguer ce que l’on a écrit « sous inspiration » ou « sans inspiration ».

Bref, aujourd’hui au lieu d’approndir certains personnages secondaires, j’ai décidé de me lancer sur la première scène de mon roman qui n’a pas de nom (non pas qu’il ne faille pas le nommer sous peine de chatiment, mais juste parce que le titre me résiste pour l’instant). Après un peu de temps disponible, c’est donc une scène de 5500 signes qui a emergé et qui nécessitera un peu d’amplification. Le résultat correspond au découpage que je me suis fixé (heureusement après si peu de signes). Bon c’est vrai que ce n’est pas beaucoup pour l’instant, mais après 3 ans d’atelier d’écriture de nouvelles (à taille limitée à 6000 signes), il semblerait que je produise naturellement la même longueur de texte…

Ok il n’y a plus qu’à écrire tous les jours 😉

Les personnages

En plein dans mes travaux préparatoires pour mon projet de roman, j’ai attaqué aujourd’hui quelques fiches pour les principaux protagonistes. Je suis en celà la méthode du flocon décrite par Pénélope (des étapes qui consistent itérativement à faire boule de neige et à donner de la consistance à l’ensemble de l’histoire). Physique, caractère, biographie, buts et obstacles, toutes les idées y passent et se bousculent. C’est une étape indispensable lorsque l’on songe qu’une fiction est avant tout portée par des personnages.

A propos des personnages dans l’écriture, Nancy Kress a écrit un livre dans lequel je puise toujours de précieux conseils: Write great fiction : Characters, Emotion and Viewpoints. J’apprécie particulièrement ses ouvrages qui exposent des exemples réussis et expliqués ainsi que des exercices en chaque fin de chapitre pour répérer/analyser/exploiter les textes de nos auteurs préférés ou nos propres ébauches.

write-great-fiction-characters-emotion-viewpoint

Il faut toujours un début…

Il y a toujours un début à tout… C’est ce que dit l’adage (et il serait bien difficile d’aboutir à une fin sans début – bien qu’une fois le cercle fermé ? Enfin passons). Donc après plusieurs nouvelles envoyées à des appels à texte et en attente de réponse, je passe à un autre projet de plus longue haleine : l’écriture d’un roman (en l’occurence le premier).

Et comme je suis du genre à aimer à réfléchir à mon univers, l’intrigue et la structure avant d’attaquer, voici plusieurs semaines que je suis sur la documentation et un début de synopsis. On se dirige tout droit dans un Paris cyberpunk entremêlé de réalité virtuelle. Pas de titre pour l’instant alors comment l’appeler ? Un petit nom de code comme les pré-versions de Windows et autres joyeusetés informatiques ? Aucune idée pour l’instant, c’est juste « mon gros projet ».  Ou je vais suivre le 2e conseil de ce lien et appelez celà « mon petit projet ».

En tout cas je vous tiendrais au courant de l’avancée de cette nouvelle aventure…