Archives du blog

jusqu’au bout de la nuit…

 

pen

Comme prévu, la nuit dernière je me suis fait un petit défi d’écriture non stop pour mon projet « La vie de château ». Le défi était d’écrire 10.000 mots de 21h30 à 4h en se basant sur les nuits de l’écriture.

Le bilan de cette longue nuit c’est que j’ai couché un peu plus de 5.000 mots et me suis arrêté vers 3h. J’en tire deux enseignements. Premièrement, il me sera pour l’instant plus rentable d’écrire 1.000 mots par jour ou tous les deux jours que de faire de grosses séances où la qualité n’est pas forcément au rendez-vous, mais cela oblige vraiment à s’y plonger sur une durée continue et on n’est pas dérangé en pleine nuit :-). Mon deuxième constat c’est que je vieillis; aussi il devient plus dur de gérer de telles nuits (sans compter le rituel, un peu de musique, une petite boisson); le même temps consacré à l’écriture en journée me conviendra mieux… A condition de repousser tous les dérangements possibles en journée (famille, enfant, téléphone, etc…).

Est-ce que je recommencerais de 21h30 à 4h avec un objectif virtuel de 10.000 mots ? Possible, lorsque j’aurais besoin de me mettre un petit coup de pied au postérieur.

Au final, me voilà avec quatre scènes écrites, pour un total de 6.000+ mots. Mon synopsis prévoit vingt scènes dont deux ou trois sont encore à redécouper et à détailler. Un bon début qu’il faut poursuivre…

J’avoue, ce vendredi ce fut récupération de la nuit… Pas grand chose en écriture, mais mon espace bibliothèque refait (3 nouvelles bibliothèques) et tous mes livres de SF déplacés dans ce nouvel espace… Ouf moins de piles qui trainent partout ;-).

Publicités